lundi 1 mai 2017

Everything Is Love - Transamerica (1977)



Voici un excellent single up-tempo à l'orchestration riche. La pochette est classieuse et sexy... Bref, c'est un sans-faute ! Diffusé en France par le label 'Disques Ibach'.  

Dance All Night (12") - MTL Express (1978)



'MTL Express' pour 'Montreal Express', est un projet studio produit par les canadiens George Cucuzzella et Joe LaGreca. Le LP contient 3 titres disco up-tempo, tous écrits par Bucella/Pircio/Dirado/Maiorano/Cortese. Quant à la pochette, c'est le summum de la bizarrerie, mais le disco nous a habitués à de telles pochettes. Le disque s'exporte dans plusieurs pays, et en France, c'est le label 'Ibach' qui le diffuse, avec une pochette différente, présentant une femme nue à la plage. D'ailleurs, dans l'émission TV "Temps Présent" disponible ci-dessous, on peut voir Humbert Ibach nous présenter l'album de 'MTL Express' en commentant : "il marche très bien dans les clubs".
Le titre "Dance All Night" est extrait en single.


Love Attack - Lovequake (1977)



En 1976, le projet 'Lovequake' publie le single disco "Lovequake" qui contient en face B un autre bon titre, "Running Outta World". Le disque est diffusé dans plusieurs pays, dont la France par le biais du label 'Disques Ibach'. 1977 voit la sortie d'un album baptisé sobrement "Lovequake". Là encore, ce sont les 'Disques Ibach' qui diffusent le LP en France, avec une pochette à la limite du porno. Il est précisé sur le disque que l'enregistrement des titres a été effectué aux USA. Le morceau "Love Attack" est une réussite, il est signé tout comme "Lovequake" par D. McGilbery.

Touchez Pas - Jumping Beans (1976)



"Touchez Pas" des 'Jumping Beans' ('haricots sautant' en français) : rien qu'à la lecture du titre, on imagine à quoi on va avoir droit...mais en fait il n'en est rien : pas de gémissements érotiques comme il est courant d'en entendre dans les productions disco de 1976. "Touchez Pas" est un disco-pop à la musique assez stupide, sûrement fait pour les adolescents qui se masturbent 10 fois par jour, ou pour les pré-adolescents afin de les amener à connaître leur première éjaculation...à moins que ce ne soit une chanson destinée à redonner un semblant d'érection aux vieux pervers ?  
Venons-en au morceau en question : on suit les aventures érotiques d'une jeune femme importunée par les avances d'un homme qui tente de la tripoter. Elle essaye de le repousser, mais on sent dans sa voix que ce n'est qu'un rejet de façade. L'homme lui répond d'une voix ridicule "ouh si", que l'on peut facilement confondre avec "pussy"...
Le single est produit par C. Pascal et M. Renard. Il sort dans plusieurs pays, et pour chaque pays, la pochette diffère, mais l'on retrouve sur chaque pochette une image à connotation sexuelle. En France, le disque est diffusé sur le label 'Disques Ibach'. 

Qui Est-Il ? - Carène Cheryl (1976)



Fin 1975, Humbert Ibach doit être content : il a réussi son pari de faire de Carène la nouvelle idole des jeunes. Il s'éloigne alors de Carrere et fonde son propre label, baptisé 'Disques Ibach'. Ainsi, il a les mains totalement libres.
1976 voit la sortie du second opus de Carène Cheryl, baptisé "Ne Raccroche Pas, Je T'aime". Globalement, rien ne change vraiment par rapport au premier album. Les arrangements sont toujours réalisés par Jean Claudric. A l'écriture, Claude Morgan et Vline Buggy, qui avaient beaucoup apporté au premier LP, ne sont ici présents que pour le titre "Samedi, Dimanche Et Fêtes". Les autres morceaux sont écrits par de nouveaux collaborateurs : J. Schmitt (qui travaille aussi pour Sheila), Alec R. Costandinos, C. Rinieri ou encore D. Vangarde. Bien entendu, Ibach est crédité sur la quasi-totalité des morceaux à la co-écriture, et on peut se demander pourquoi : participe-t-il vraiment à l'élaboration des chansons, ou bien s'ajoute-t-il dans les crédits uniquement dans le but de toucher un pourcentage sur les droits d'auteur ?
Quoi qu'il en soit, le nouvel album de Carène est désormais produit par les 'Disques Ibach' et distribué par le label 'Discodis'. Il s'exporte jusqu'au Canada, diffusé dans ce pays par 'Able Records'. 
Si l'on se penche sur la tracklist du LP, on découvre plusieurs reprises. Sur ce point, Carène copie Sheila, qui adapte elle aussi beaucoup de succès étrangers en français. "Ne Raccroche Pas, Je T'aime", qui donne son nom à l'album, est la reprise du "I'll Go Where Your Music Takes Me" de 'Jimmy James And The Vagabonds'. Mais il y a aussi "Oh Mamma Mia" qui est l'adaptation française de "Mamma Mia" du groupe 'ABBA', et "Love Me Like A Stranger", interprété à la même époque par 'Touch Of Love'. Deux titres sont extraits de l'album et diffusés en singles, il s'agit de "Ne Raccroche Pas, Je T'aime" et "Samedi, Dimanche Et Fêtes". Bien sûr, Carène les interprète sur les plateaux TV et le public est de nouveau au rendez-vous. Dommage que ce très disco "Qui Est-Il ?" n'ait pas eu droit à un pressage en single, car c'est un bon morceau.


http://www.mediafire.com/file/awaw16rnurfrysc/Carene_Cheryl_Qui_est-il.mp3

Bergère En Blue-Jean - Carène Cheryl (1975)



Le disco français de 1975 est orchestral, et il se confond souvent avec la chanson populaire. Prenez Sheila, Claude François...et une nouvelle venue en cette année 1975 : Carène Cheryl. Elle a tout juste 20 ans et sort son premier album. De son vrai nom Isabelle Morizet, elle a grandi à la campagne, au sein d'une exploitation agricole. Elle a appris à jouer de la batterie et a même gagné le 1er prix au Conservatoire Kenny-Clark. Mentionnons également que son oncle est batteur de jazz, et qu'il a joué avec des grands noms de la musique. 
Tout commence lorsqu'un jour, la jeune Isabelle s'enregistre en train de chanter. La cassette audio tombe entre les mains de son oncle musicien, qui ne tarde pas à lui faire enregistrer une maquette. L'enregistrement atterrit dans les bureaux de différents producteurs, et quelques temps plus tard, Isabelle reçoit enfin une réponse : elle est invitée à rencontrer Humbert Ibach à Paris. Ibach est, rappelons-le, l'attaché de presse de l'immense star française Sheila. Il pense à l'avenir et souhaite lancer une jeune chanteuse qui pourra reprendre le flambeau, lorsque Sheila entamera son déclin. L'enregistrement d'Isabelle l'a interpellé, car sa voix se rapproche beaucoup de celle de Sheila : il lui propose donc de signer un contrat. Isabelle se lance dans l'aventure et Ibach lui fait enregistrer 10 chansons pour un premier album. Plusieurs grands noms de la musique se retrouvent autour de ce projet : Claude Morgan, Vline Buggy, Paul et Lana Sebastian, Michaele... Ils participent tous à l'écriture des morceaux, sans oublier Ibach lui-même, qui apporte son soutien sur la quasi-totalité des titres. Jean Claudric s'occupe des arrangements. Le résultat est un album totalement en phase avec ce qui se fait à l'époque au sein de la chanson populaire française. La ressemblance avec les chansons de Sheila est même troublante. On donne à Isabelle le pseudonyme de Carène Cheryl. Son disque est produit par Ibach, mais distribué par Carrere, qui est le producteur de Sheila. Le succès est au rendez-vous pour la jeune Carène. Trois titres phares du LP sont diffusés en singles : "Aimée Ou Amoureuse", "Ma Vie N'appartient Qu'à Toi" et "Garde-Moi Avec Toi". Ces trois morceaux annoncent le son du disco. Carène les interprète sur les plateaux TV.
Gravé sur l'album mais aussi en face B du single "Ma Vie N'appartient Qu'à Toi", voici le titre "Bergère En Blue-Jean", qui est lui aussi pré-disco.



Do What You Wanna Do - Hush Brothers (1975)



Produit par Humbert Ibach mais diffusé par Carrere, le single "Do What You Wanna Do" des 'Hush Brothers' fait le lien entre le disco et la pop du milieu des 70's. A l'écriture du titre sont crédités T. Kurly/Y. Kurley/Bakerson/Ibach.

Ciao Ciao - Vita Romana (1976)



Les chansons romantiques italiennes sont très à la mode au milieu des années 1970, et elles déferlent en France notamment par le biais du talentueux musicien Toto Cutugno.
En 1976 l'heure est au disco, mais les ballades romantiques n'ont pas pour autant disparu. Certains ont l'idée de combiner ces deux genres, qui peuvent paraître à première vue totalement opposés. Et pourtant, de nombreux titres disco aux mélodies et paroles romantiques/mélancoliques vont voir le jour. On en a l'exemple avec ce single "Ciao Ciao" écrit par A. Papiri/Y. Mastroiani, et diffusé sur le label 'Disques Ibach'.   

Lady Samba (vocal version + instrumental version) - Peter Sylvera (1979)



Le marché du disco est toujours rentable en 1979, et Humbert Ibach l'a bien compris, puisqu'il diffuse cette année-là encore sur son label 'Ibach' plusieurs albums et singles disco. Le single "Lady Samba" fait partie de ceux-là. C'est un titre sympathique, mais les paroles ne vont vraiment pas chercher loin. On en vient presque à préférer la version instrumentale gravée en face B... G. Kalfan est crédité en tant que co-auteur et arrangeur.


Goulou Goulou - Goulougoulou (1977)



Mais qu'est-ce qui a poussé Humbert Ibach à diffuser sur son label 'Disques Ibach' un titre pareil ? Il faut en fait se remettre dans le contexte de l'époque, et se rappeler que les chansons stupides et légères étaient légion dans les années 1970. Ici, on a droit à un morceau exotique dont on ne connaît pas vraiment la provenance : est-ce africain, antillais, polynésien ? Toutefois une chose est sûre : c'est idiot, mais entêtant. Le single a quand même été diffusé dans plusieurs pays.

mercredi 5 avril 2017

(What Are You Doing) Saturday Night - Valentine Ffrench (1978)



En fonction du pays dans lequel il a été pressé, le single "Continental/Carioca" a connu des modifications au niveau de sa pochette. Ainsi, en France l'artiste se nomme Valentine French et la face B du disque est "What Are You Doing On Saturday Night". Dans d'autres pays, comme en Belgique et en Allemagne, le nom d'artiste est Valentine Ffrench : une erreur d'écriture ? Et "What Are You Doing On Saturday Night" est rebaptisé "(What Are You Doing) Saturday Night". Evidemment, ce sont des différences qui n'ont pas beaucoup d'importance. 
Le réel intérêt réside dans le morceau en lui-même : "(What Are You Doing) Saturday Night" est immédiatement accrocheur. C'est une sorte de mélange entre disco, new wave et sonorités rétro rappelant la fin du XIXe siècle/début du XXe. A l'écriture du titre et à la production du disque sont crédités Eugene Moule et John Mealing.  

West Side Rock - Big Apple Brass (1978)



"Opus De Metropolis", drôle de nom pour un album ! Mais dans le disco, nous sommes habitués à voir défiler toutes sortes de bizarreries... Ce LP "Opus De Metropolis" n'est pas complètement disco, à vrai dire. Le titre "West Side Rock", contrairement à ce qu'il pourrait laisser croire, n'a rien de rock : c'est un bon disco orchestral, qui rappelle le morceau "I'll Keep My Light In My Window" du 'New York Community Choir', qui étrangement sort lui aussi en 1978.
Tous les titres de l'"Opus De Metropolis" sont écrits par Joe Shepley/Phil Medley/Buddy Scott. Les arrangements sont réalisés par Shepley, et la production revient à Scott. Deux morceaux sont diffusés en singles : "My Home" et "Finger Lickin' Disco".  

Birds Of Paradise - Roxy Roller (1979)



Des hommes musclés et à moitié nus en rollers : voilà encore un bel exemple de pochette typiquement disco. En face B du single "I Need A Holiday" est gravé ce "Birds Of Paradise". Les deux titres sont écrits par John Mealing/Eugene Moule, les arrangements sont de Mealing et la production du disque revient à Moule. 
Il existe un single 7" mais aussi un 12". Sur le pressage 12", uniquement "I Need A Holiday" a bénéficié d'une version rallongée.    

Sexy Lady - Bobby Walker (1974)



Un retour aux sources avec ce single "Sexy Lady", qui est évidemment très marqué par la soul music puisqu'il sort en 1974 et qu'à cette époque, le disco n'existe pas encore...
"Sexy Lady" est écrit par Jacques Morali/C. Watson/H. Roy. Le producteur exécutif n'est autre que le célèbre Patrick Adams.
Le disque sort en France, en Italie, ou encore en Allemagne.  

Higher, Higher, Higher - Fancy Cake (1980)



Musicalement, à la fin des 70's, l'Allemagne a très souvent donné dans le disco-rock : c'était presque sa marque de fabrique. En 1980, année où le rock reprend le dessus sur le disco, on produit encore en Allemagne des morceaux au tempo disco habillés d'arrangements très rock. C'est le cas de ce single "Higher, Higher, Higher", dont la mélodie est elle aussi caractéristique de ce qui se fait en Allemagne à cette époque. 
"Higher, Higher, Higher" est écrit par Goudy Heavyface et Paul Leslie. Les arrangements et la production sont de 'Hot Shot Production'. Pour y voir plus clair, Goudy Heavyface est en fait Peter Giesecke, qui gère aussi la 'Hot Shot Production'.     

Hands Up - Jim Massada (1976)



En face B du single "Mexico" se trouve ce "Hands Up" écrit par Slade/Recht/Sylvain/Massada. La réalisation artistique est de Patrice Fabien : ce disque est donc une production française. Néanmoins, l'influence du titre "Kung Fu Fighting" de Carl Douglas se fait nettement sentir.
On notera sur la pochette un hommage à la bande dessinée 'Lucky Luke', avec la présence du chien Rantanplan.

mardi 28 mars 2017

Bashana - Greek Salad with Gus Kamaras (1979)



L'unique LP du projet 'Greek Salad' se nomme "Disco East" : il contient plusieurs titres disco arrangés à la sauce méditerranéenne, voire orientale. Ce superbe "Bashana" est la reprise du morceau israélien "Bashana Haba'a". 

Ola Ise Esi (Ολα Εισʹ Εσυ) - Filippos Nikolaou (Φιλιππος Νικολαου) (1980)



Après avoir fait partie du groupe 'Play Boys' dans les années 1960, le grec Filippos Nikolaou (Φιλιππος Νικολαου) entame une carrière solo dès le début des 70's.
En 1978, il enregistre le titre "Mou Hrostas Den Sou Hrostao" ("Μου Χρωστας Δεν Σου Χρωσταω"), qui est la reprise grecque du titre français "Aimez-Vous Les Uns Les Autres" interprété par Enrico Macias en 1977. 
Pour 1980, Filippos écrit et interprète ce bon disco "Ola Ise Esi" ("Ολα Εισʹ Εσυ") qu'il grave sur son nouvel album. 

http://www.mediafire.com/file/hctid99k6slue9e/filippos.mp3

Aftos Pou Perimeno (Αυτος Που Περιμενω) - Anna Vissi (Αννα Βισση) (1979)



Bien connue en Grèce, Anna Vissi (Αννα Βισση) commence à sortir des disques dans les années 1970. L'année 1979 marque la sortie de son opus "Kitrino Galazio" ("Κιτρινο Γαλαζιο"), sur lequel elle enregistre ce très beau morceau disco "Aftos Pou Perimeno" ("Αυτος Που Περιμενω"). Anna gravera par la suite de nombreux autres albums.
Dans la vidéo ci-dessous, Anna interprète "Aftos Pou Perimeno" :


Ise Mia Sinithia (Εισαι Μια Συνηθεια) - Litsa Diamanti (Λιτσα Διαμαντη) (1978)



Interprété par Litsa Diamanti (Λιτσα Διαμαντη), ce beau morceau "Ise Mia Sinithia" ("Εισαι Μια Συνηθεια") mélange disco et musique grecque. Il est gravé sur l'album du même nom que Litsa publie en 1978.

Den Ine Etsi I Agapi (Δεν Ειναι Ετσι Η Αγαπη) - Aleka Kanellidou (Αλεκα Κανελλιδου) (1980)



La chanteuse grecque Aleka Kanellidou (Αλεκα Κανελλιδου) nous offre sur le LP qu'elle grave en 1980 beaucoup de ballades, mais également un titre disco, ce "Den Ine Etsi I Agapi" ("Δεν Ειναι Ετσι Η Αγαπη").

Esi Pou M'agapas (Εσυ Που Μʹαγαπας) - Christiana (Χριστιανα) (1986)



Christiana (Χριστιανα) est une chanteuse grecque dont la discographie s'étend des années 1970 aux années 1990. A la fin des 70's, elle enregistre plusieurs titres disco. Elle se met également à l'italo-disco dans les 80's, notamment avec ce "Esi Pou M'agapas" ("Εσυ Που Μʹαγαπας") en 1986. "Esi Pou M'agapas" rappelle assez le morceau "Song For Denise" du projet 'Piano Fantasia', sorti en 1985, qui toutefois était un instrumental.
Christiana a interprété "Esi Pou M'agapas" sur un plateau TV, vêtue d'une sublime robe rouge à paillettes rappelant fortement les années disco de la fin des 70's...


http://www.mediafire.com/file/jn48sosu2qlcm9a/christiana.mp3

Pos Na Figo (Πως Να Φυγω) - Kostas Kafasis (Κωστας Καφασης) (1979)



C'est en 1979 que Kostas Kafasis (Κωστας Καφασης) enregistre ce disco "Pos Na Figo" ("Πως Να Φυγω") sur l'album du même nom.

dimanche 26 février 2017

Love Child - Jennifer Eccles (1978)



"Love Child" est un morceau enregistré en 1968 par Diana Ross and 'The Supremes'. Il est sorti en single et s'est classé à la 1ere place des charts aux USA.
Dix ans plus tard, en 1978, la chanteuse Jennifer Eccles s'en empare et en fait une version disco 'made in Germany'. Le single est produit par T. Hendrik/K. van Haaren. Notez que sur le disque, ce sont Holland/Dozier qui sont crédités à l'écriture de "Love Child", alors qu'en réalité le titre a été écrit par Sawyer/Taylor/Wilson/Richards.

Sweeter As The Day Goes By - Ren Woods (1979)



En 1970, la jeune Ren Woods enregistre avec deux autres jeunes chanteuses l'album "Sunday's Child". On la retrouve bien plus tard, en 1979, lorsqu'elle grave le lp "Out Of The Woods" co-écrit et produit par Al McKay. Il y a aussi Jon Lind qui joue un rôle assez important, puisqu'il participe à l'écriture de certains morceaux, officie parmi les chœurs et co-produit l'opus. Dans les chœurs justement, il y a du beau monde : on y trouve entre autres 'The Jones Girls', Julia Tillman Waters, Maxine Willard Waters, Stephanie Spruill ou encore Leon Sylvers. Ce dernier, membre du groupe 'The Sylvers', joue aussi de la basse sur l'album.
Plusieurs morceaux sont extraits en singles, mais ce "Sweeter As The Day Goes By", qui est pourtant un bon titre disco, n'a pas droit à une diffusion en simple.

Just Want To Be With You - Lifestyle (1977)



Malgré son amusante pochette, le lp "Lifestyle" qui sort en 1977 n'a rien d'idiot, et il s'agit bel et bien d'un album contenant plusieurs titres disco. Richie Rome et Horace Ott sont crédités aux arrangements. Rome joue aussi des claviers, et Ott conduit l'orchestre. Billy Jackson, lui, participe à l'écriture de nombreux morceaux, joue des percussions, s'occupe des arrangements vocaux et produit l'album. Enfin, Jerry Ferguson occupe également une place importance dans l'élaboration du disque, puisqu'il co-écrit la majorité des titres, joue des claviers, participe au chant et aux arrangements vocaux, et est crédité en tant que producteur associé. L'enregistrement du lp se fait dans plusieurs studios entre Philadelphie et New York. C'est le titre disco "Katrina" qui est diffusé en single.   

Freak-N-Stein (12") - Blue Magic (1976)



En 1973 on ne parle pas encore de disco. Néanmoins, la soul se fait de plus en plus dansante, et cette évolution débouchera sur la musique disco. Il y a plusieurs précurseurs en la matière, et le groupe américain 'Blue Magic' fait partie de ceux-là. Ils publient en 1973 le single "Look Me Up" arrangé par Vince Montana et enregistré aux 'Sigma Sound Studios' de Philadelphie. Pour 1974, ils gravent leur premier album, qui contient notamment le bon morceau disco-soul "Welcome To The Club".
Quelques temps plus tard, en 1976, on découvre sur leur opus "Mystic Dragons" le titre disco "Freak-N-Stein" écrit par Bobby Eli et Len Barry. 
"Mystic Dragons" est enregistré aux 'Sigma Sound Studios' et est produit par Bobby Eli. "Freak-N-Stein" a droit à une diffusion en single. 

Love Is On The Way - Sweet Inspirations (1979)



En 1967 à New York se forme le quatuor 'The Sweet Inspirations'. Les 4 chanteuses commencent à enregistrer des disques. Elles rencontrent un grand succès en 1968 avec le morceau "Sweet Inspiration", mais Cissy Houston quitte la formation peu de temps après, en 1969. Elle est remplacée par une autre chanteuse, qui disparaîtra à son tour très rapidement. Au milieu des années 1970, le groupe est en perte de vitesse. Aucun album ne paraît entre celui de 1973 et le dernier qui voit le jour en 1979. Il y a quand même un single disco qui sort en 1977, il s'agit de "Black Sunday" arrangé et produit par Richie Rome. Toutefois, notons que de la fin des années 1960 jusqu'en 1977, le groupe fait les chœurs pour Elvis Presley, ce qui n'est pas rien... On les retrouve aussi en 1978 sur le titre "Grease" de Frankie Valli.
En 1979, Estelle Brown quitte la formation et est remplacée par une autre chanteuse. Il n'y a donc plus que Sylvia Shemwell et Myrna Smith qui sont là depuis 1967. L'année 1979 offre encore quelques bonnes surprises au groupe, puisque les 3 filles sont engagées pour faire les chœurs sur la tournée des 'Bee Gees'. Et puis, elles reviennent avec le lp disco-funk "Hot Butterfly", produit par Bob Monaco et Al Ciner. Cet opus ne rencontre pas un grand succès. Il faut dire que, dans leur ensemble, les titres ne sont pas vraiment originaux... Le bon morceau disco "Love Is On The Way", écrit par Richie Rome et Phil Hurtt, est diffusé en single. Musicalement, l'introduction de "Love Is On The Way" ressemble étrangement à celle du hit "I Love The Nightlife" d'Alicia Bridges, sorti en 1978...

You Call Me Back (12") - Clyde Brown (1974)



Clyde Brown a enregistré quelques titres durant la première moitié des 70's. C'est en 1974 qu'il a gravé cet excellent single pré-disco/soul "You Call Me Back", écrit par Phil Hurtt et Tony Bell, arrangé par Bell puis produit par Taylor/Hurtt/Bell.  

It's Got To Be Love (12") - Darcus (1977)



La chanteuse américaine Darcus Helena Speed enregistre un unique album en 1977. Richie Rome co-écrit avec Phil Hurtt plusieurs titres, dont ce "It's Got To Be Love" qui ouvre l'opus et qui est diffusé en single. Le reste du lp ne contient pas beaucoup de disco, mais surtout des morceaux orientés vers la soul ainsi que des ballades. Richie Rome est crédité aux arrangements et à la production du disque. Phil Hurtt est également crédité à la production, pour son aide apportée.
"It's Got To Be Love" a droit à un traitement en version 12", mais uniquement disponible sur maxi-single. 

samedi 18 février 2017

Lady Jane (12") - Four On The Floor (1979)



L'album "Four On The Floor" est produit par Al Kooper et Jeff Baxter. Il est diffusé par le label 'Casablanca Records'. Tous les morceaux sont disco, mais on sent aussi un certaine influence rock. Pour s'en convaincre, il suffit d'écouter la face B du disque, qui se compose de 4 reprises des 'Rolling Stones' : "Let's Spend The Night Together", "Lady Jane", "Paint It Black" et "Under My Thumb".   

Arnold Layne - Rosebud (1977)



En 1976, le projet français 'Rosebud' nous propose le single "Reflections On Barry Lyndon" arrangé par Mike Wickfield et M. Albee. L'année suivante, en 1977, 'Rosebud' revient avec le lp "Discoballs" produit par A. Puglia et T. Perret. Cet album, qui diffusé dans plusieurs pays, revisite en disco 8 titres du groupe britannique 'Pink Floyd'. Parmi les musiciens, il y a Jannick Top à la basse, ou encore Jean Schultheis aux percussions.
Le titre "Have A Cigar" fait office de single. Quant à ce "Arnold Layne" que l'on retrouve sur l'opus, il a été écrit par Syd Barrett, l'un des premiers membres de 'Pink Floyd'. La version originale de "Arnold Layne" est sorti en single en 1967.

Don't Stop The Music (12") - Strange Affair (1980)



L'album "Strange Affair" qui sort en 1980 est entièrement écrit et produit par G. Salerni.

Get To The Top - Ultimate (1980)



Le premier album du projet disco 'Ultimate' sort en 1978 chez 'Casablanca Records'. Il est diffusé dans plusieurs pays. Musicalement, 'Ultimate' se rapproche du groupe français 'Voyage' qui est alors en plein succès. Tous les titres présents sur le lp sont écrits et arrangés par Juliano Salerni. La production du disque revient à Salerni/Bruce Weeden. 
En 1980, 'Ultimate' est de retour pour un second et dernier album, mais Juliano Salerni n'est plus de la partie. Il est en quelque sorte remplacé par Michael Forte, qui écrit plusieurs morceaux, parmi lesquels ce très bon "Get To The Top". Forte co-produit l'opus avec Bruce Weeden. Mais nous sommes en 1980, et le disco comme on en faisait en 1978 n'est plus à la mode. On ressent ce changement sur ce second lp, qui est globalement moins captivant que le précédent. D'ailleurs, sa diffusion est plutôt confidentielle.   

Cash (12") - Hi-Gloss (1981)



Sorti en 1981 sur le label 'Prelude Records', le lp 'Hi-Gloss' ne pouvait être que disco-funk. On retrouve derrière ce projet Giuliano Salerni qui co-écrit, arrange et produit l'album. Parmi les chœurs, on note la présence de Luther Vandross et Ullanda McCullough. L'opus est diffusé dans plusieurs pays autour du globe. Le superbe disco-slow "You'll Never Know" est le morceau phare du lp : à ce titre, il est extrait en single. "Cash" est quant à lui un bon disco-funk up-tempo. "You'll Never Know" et "Cash" sont tous deux écrits par G. Salerni/P. Hurtt.  


dimanche 5 février 2017

Visions Of A New World (12") - Munich Sound Symphony Orchestra (1978)



Les reprises disco de titres classiques ont été assez nombreuses durant les 70's. Il faut dire que les instruments d'orchestre se marient particulièrement bien avec les rythmes disco. 
En 1978 en Allemagne, plusieurs musiciens qui ont contribué à l'élaboration du 'Munich Disco Sound' s'assemblent pour former le projet 'Munich Sound Symphony Orchestra'. On retrouve parmi les musiciens Gary Unwin à la basse, Keith Forsey à la batterie, ou encore Mats Björklund à la guitare. Ensemble, et sous la direction de W. Rödelberger, ils reprennent 5 titres classiques et les jouent en disco. Ces morceaux sont enregistrés sur le lp "Rainbow Symphonies" qui est produit par Michael Kunze. 
Le titre "Visions Of A New World" est diffusé en single. C'est à l'origine un morceau composé par le musicien Antonin Dvorak.

We've Gotta Get Out Of This Place - Steve Bender (1978)



Avant d'intégrer le groupe 'Dschinghis Khan' en 1979, l'allemand Steve Bender enregistre en 1976 le single "The Final Thing", un titre à connotation sexuelle co-écrit et produit par Pete Bellotte, le complice de Giorgio Moroder. 
En 1978, Bender grave le lp "We've Gotta Get Out Of This Place". C'est un album qui contient plusieurs titres disco mélangeant électronique et orchestrations plus classiques. Pete Bellotte est de nouveau de la partie : il co-écrit les morceaux "Good Lovin', Good Feelin'" et "Love Keeps Growin' On". Bender, lui aussi, s'investit en participant à l'écriture et à la production de certaines chansons.
Toutefois, le morceau phare de l'album est une reprise : il s'agit de ce "We've Gotta Get Out Of This Place" écrit par le duo Mann-Weil, et interprété en 1965 par le groupe 'The Animals'. Il est ici arrangé et conduit par Norbert Daum, et produit par Werner Schüler.
"We've Gotta Get Out Of This Place" est diffusé en single. On pourra noter que la photo utilisée pour la pochette (tout comme celle de l'album) est un recyclage de celle utilisée pour le single "The Final Thing". 
En 1979, la chanteuse allemande Gilla, qui donne dans le disco-rock et qui est produite par Frank Farian, enregistrera sa propre version disco de "We've Gotta Get Out Of This Place".    

Funky Fever - Pete Bender (1979)



Le musicien et chanteur américain Pete Bender passe sa jeunesse entre les USA et l'Allemagne. En 1978, il grave "Life's Too Short", son premier album. Puis il publie en 1979 l'opus "City Life", duquel est extrait ce disco "Funky Fever" écrit par H. Hirsh/R. Feldman/Beal.
"Funky Fever" est diffusé en single en Allemagne mais aussi en France. Il existe une version courte (7") ainsi qu'une version longue (12"), la longue étant aussi celle figurant sur l'album.

http://www.mediafire.com/file/j47deaor5m1w2gg/Funky_Fever.mp3

samedi 28 janvier 2017

Benedictus (12") - Missa Disco (1979)



Des chants chrétiens en disco, pourquoi pas ? Dans le disco, on a eu droit à tout et n'importe quoi, alors ce n'est pas ça qui va nous choquer... Quand on aime la musique disco, on est en principe ouvert d'esprit, car c'est une musique sans tabou : le sexe y tient une place importante, et les gays se mélangent aux hétéros. Alors après avoir péché en écoutant "Love To Love You Baby" de Donna Summer, on passe à l'autre extrême et on se repent en écoutant l'album entier du projet 'Missa Disco' !
Ce lp produit par Pepe Ederer et arrangé par Georges Lartigau se compose de 6 titres, tous composés par Henri-Michel Raschle. La pochette fait davantage penser à quelque chose d'ethnique, de tribal voire de vaudou, qu'à quelque chose de chrétien, mais passons... L'opus est diffusé en Italie, en Grèce, en Espagne, en Allemagne, et même aux USA.

Mellow, Mellow Right On (parts I & II) (12") - Lowrell (1979)



Ce titre est un disco mid-tempo vraiment réussi. Dès l'intro, on a affaire à une ligne de basse accrocheuse et entêtante. Puis la rythmique se met en place, et les instruments viennent s'ajouter. Enfin, les choeurs et la voix chaude de Lowrell Simon se greffent sur l'ensemble. "Mellow, Mellow Right On" est écrit par G. Redmond/L. Brownlee/F. Simon/J. Simon. Il est gravé sur l'unique album de Lowrell, qui sort en 1979. Sur cet opus, Lowrell co-écrit certains morceaux. Les producteurs du lp sont Eugene Record, Bruce Hawes et Tom Tom.
"Mellow, Mellow Right On" est diffusé en single dans quelques pays : aux USA, mais aussi au Royaume-Uni ou encore en France.