samedi 6 janvier 2018

B.Y.O.B. (Bring Your Own Body) (12") - Take Five (1981)



Au début des 80's, Michael Zager poursuit sur sa lancée disco, en amorçant un léger virage vers le funk. Il co-écrit, arrange, conduit et produit en 1981 le lp du groupe 'Take Five'. Cet opus, qui est diffusé dans quelques pays, contient plusieurs bons morceaux disco, à commencer par ce "B.Y.O.B. (Bring Your Own Body)" qui rappelle immédiatement les mélodies du 'Michael Zager Band'. Pourtant, "B.Y.O.B." n'est pas écrit par Zager, mais par Alan Roy Scott/Ed Fox/Dean Foster. Ils ont dû forcément s'inspirer des compositions de Zager pour arriver à un tel résultat...
Sur l'album, "B.Y.O.B." dure 5 minutes. La version longue gravée en maxi 45T en fait 7. Il existe aussi une version courte diffusée en single.
En 1982, "The Word Is Out", autre titre disco de l'album, sera à son tour extrait en single.


You Don't Know A Good Thing (12") - Michael Zager Band (1978)



Après le succès de l'album "Let's All Chant" en 1978, Michael Zager se remet au travail et publie un nouvel opus, toujours en cette année 1978. Baptisé "Life's A Party", cet album est arrangé, conduit et produit par le maître Zager en personne. Les sept titres qui le composent sont de purs joyaux disco. Quatre d'entre eux sont écrits par Michael Zager et Alvin Fields. Les trois autres, "Life's A Party", "I Wish You Would Make Up Your Mind" et "On And On" sont écrits uniquement par Zager.
La face A de l'album, sur laquelle est gravé ce "You Don't Know A Good Thing", est enregistrée aux USA. On retrouve au chant, entre autres, Cissy Houston et sa fille Whitney, ainsi qu'Alvin Fields.
La face B est enregistrée au Royaume-Uni, aux studios 'Trident' de Londres. Les choristes ne sont pas les mêmes que ceux de la face A. Michael Zager est créditié au piano électrique pour les deux faces.
L'opus est diffusé dans plusieurs pays mais ne rencontre pas autant de succès que le précédent lp "Let's All Chant", qui était porté par le titre éponyme. Ce qui est vraiment dommage, car en terme de qualité, "Life's A Party" est la crème de la crème de la musique disco. Il ne s'y trouve peut-être pas de hit, mais tous les morceaux sont quand même très réussis.
Les titres "Life's A Party" et "You Don't Know A Good Thing" sont diffusés en singles.

Let's All Chant - Jean-Claude Borelly (1979)



Le trompettiste Jean-Claude Borelly grave dans les années 1970 des albums de reprises. Muni de sa trompette, il nous joue les airs connus du moment. Ainsi sur son album "Au-Delà Des Nuages" de 1979, on a droit, en vrac, à "I Love America", "Rasputin", "Sing To Me Mama", "Y.M.C.A." ou encore "Let's All Chant".
"Let's All Chant", écrit par Michael Zager et son complice Alvin Fields, et arrangé et produit par Zager, sort en single en 1977 sous le nom d'artiste 'Michael Zager Band'. Au début de l'année 1978, le titre atteint le sommet du 'Billboard Disco charts' aux USA et se classe en bonne position dans les charts de plusieurs autres pays. Le single ne tarde pas à se vendre à plusieurs millions d'exemplaires à travers le monde. En tout, il s'écoulera environ 5 millions de copies. Dès 1977, il existe aussi une version 12" disponible en maxi 45T. Enfin, porté par le titre éponyme, l'album "Let's All Chant" qui est gravé en 1978 est diffusé dans de nombreux pays et rencontre le succès.
Michael Zager confessera plus tard que les "Ooh-Ooh", si caractéristiques de "Let's All Chant", avaient été entendus dans un club de New York avant d'être intégrés au morceau. Il nous apprendra aussi que lors de la sortie de "Let's All Chant", il se doutait que le titre deviendrait un hit disco, mais pas au point de devenir un véritable tube mondial. Enfin, il dira aussi qu'il ne chantait pas sur "Let's All Chant", mais que son compère Alvin Fields faisait partie des voix.
"Let's All Chant" fait partie de ces quelques titres disco qui ont le pouvoir de se laisser écouter encore et encore sans jamais lasser l'auditeur. Le refrain est simple mais sublime, tout comme les arrangements, assez basiques mais efficaces et élégants. La rythmique est percutante. Le pont, qui donne dans le classique/baroque sur un tempo disco, redonne du souffle au morceau avant l'explosion finale, et apporte aussi une touche un peu plus élaborée. "Let's All Chant", en un mot, est un titre qui possède véritablement une âme et qui nous fait nous lever dès les premières mesures.
Evidemment, la version de Borelly n'arrive pas à la cheville de la version originale, mais elle reste sympathique à écouter, notamment pour le refrain à la trompette, plutôt réussi.
Dans la vidéo ci-dessous, Michael Zager joue "Let's All Chant" sur un plateau TV :


http://www.mediafire.com/file/dhfl9o613zacmnd/borelly.mp3

It's All Up To You - Ilona Staller (1979)



La sexuelle Ilona Staller s'est prostituée dans tous les domaines : cinéma, chanson, politique... D'origine hongroise, c'est en Italie qu'elle s'est établie pour donner aux hommes des érections aussi raides que la tour de Pise. Elle se fait aussi appeler 'La Cicciolina'.
En 1979, elle publie un album qui contient entre autres deux reprises de titres co-écrits par Michael Zager : "Benihana" et "It's All Up To You". A l'origine, ces morceaux disco ont été interprétés par Marilyn Chambers et Andrea True (prononcez 'trou' en français), deux échangistes qui ont sauté du cinéma X à la chanson. Ilona a bien appris sa leçon et a rejoué ces titres à sa manière. Sur la pochette de son album, elle prend un air enfantin faussement innocent, et ce qui attire immédiatement l'oeil du consommateur, ce n'est pas sa peluche à l'air heureux dont la main touche son triangle poilu, mais c'est plutôt sa paire de seins dont les tétons pointent sous sa tenue bleutée totalement transparente. Insaisissable, telle une sirène, Ilona navigue sur les flots spermeux de nos rêves humides... Son album est diffusé en Italie, mais aussi pour les libidineux de Grèce. 
Notons que le titre "It's All Up To You" aura connu une belle carrière durant l'époque disco : après Andrea True, il sera interprété par Gary Toms, Jeanne Mas et enfin Ilona Staller.  

Benihana - Marilyn Chambers (1977)



1977 est une année bien remplie pour l'actrice porno Marilyn Chambers : elle tient le rôle principal du film d'épouvante "Rage" (appelé aussi "Rabid") de David Cronenberg et elle sort un single disco, "Benihana". 
"Benihana" est écrit par Michael Zager et Barbara Soehner, et arrangé et produit par Zager.  
On peut se demander ce qui a conduit Michael Zager à produire un titre sexuellement explicite pour une actrice du X... L'époque, sûrement. En tout cas, il est en 1977 dans sa période "porno", puisqu'il travaille avec Andrea True, une autre star du X.
Avis aux éjaculateurs, "Benihana" possède un final totalement orgasmique : Marilyn se déchaîne, sauvage et en sueur. On l'imagine rebondissant (ou sautant, c'est au choix) sous les coups de plus en plus forts de son partenaire, le sexe en feu...


First Lady Of Love - T.S. Monk (1981)



Contrairement à ce que l'on pourrait penser, T.S. Monk n'est pas le nom d'un groupe, mais le diminutif du musicien Thelonious Sphere Monk, Jr. 
Après l'album "House Of Music" de 1980, T.S. Monk publie en 1981 l'opus "More Of The Good Life". Comme son prédécesseur, "More Of The Good Life" est co-écrit et produit par Sandy Linzer. T.S. Monk s'implique dans la réalisation de l'album : il signe les arrangements avec Norman Harris et George Andrews, co-écrit deux titres, joue de la batterie et participe aux voix. Sa soeur Boo Monk est également de la partie puisqu'elle est créditée parmi les voix ainsi qu'à la co-écriture de deux morceaux. 
Le lp "More Of The Good Life" est diffusé dans plusieurs pays. Parmi la tracklist figure ce "First Lady Of Love", un bon disco écrit par Sandy Linzer et Michael Zager. "First Lady Of Love" se retrouve en face B du single "Too Much Too Soon". 

Welcome To Harlem - Gary Toms Empire (1978)



Après l'album "7-6-5-4-3-2-1 Blow Your Whistle" de 1975, le groupe 'Gary Toms Empire' est de retour en 1978 avec le lp "Let's Do It Again" produit par Bill Stahl et Peter Richards. Les arrangements sont de Stahl/Richards/Gary Toms/Patrick Adams. Gary Toms joue aussi des claviers, fait les 'lead vocals' et écrit plusieurs morceaux. On découvre sur le lp deux titres écrits par le duo Michael Zager/Alvin Fields : "Welcome To Harlem" et "It's All Up To You". A la base, "It's All Up To You" a été écrit pour 'Andrea True Connection' en 1977.
"Welcome To Harlem" est extrait en single, avec "It's All Up To You" en face B. Il existe également une version 12" pour ces deux titres. 

I've Never Been In Love Before (12") - Elusion (1981)



Le trio 'Elusion' enregistre en 1979 le titre disco "When The Bell Rings (Come Out Dancin')" arrangé et produit par Michael Zager. 
Ils reviennent en 1981 avec le lp "All Toys Break" co-écrit, arrangé et produit par Zager. Le titre "I've Never Been In Love Before", écrit par Zager, reste très disco et rappelle les titres de l'album "Life's A Party" du 'Michael Zager Band'.
"I've Never Been In Love Before" fait la face B du single "All Toys Break".

Do It With Feeling (12") - Michael Zager And The Moon Band (1975)



Né le 3 janvier 1943 à Passaic, au New Jersey, Michael Zager sort diplômé de l'Université de Miami. Il fait partie du groupe 'Ten Wheel Drive' durant quelques années, et commence à composer et à produire. Dès 1975, il se lance dans le disco en arrangeant et co-produisant l'album "Out Among 'Em" du 'Love Childs Afro Cuban Blues Band'. Cette même année, il publie le single "Do It With Feeling" sous le nom de 'Michael Zager And The Moon Band'. "Do It With Feeling" est écrit par Zager/Paul Davis, et produit par Zager et Jerry Love. Peabo Bryson participe aux voix.
Le single est diffusé dans quelques pays, principalement en version 7", mais il existe aussi une version 12".

I Miss Your Kiss (12") - Johnny Guitar Watson (1981)



La seconde moitié des 70's est une période faste pour Johnny Guitar Watson. En 1981, il travaille avec Michael Zager pour son album "That's What Time It Is". Zager co-écrit plusieurs titres, parmi lesquels ce "I Miss Your Kiss" qu'il signe avec Jolyon Skinner. Zager produit également le lp et est crédité au piano électrique. Johnny Guitar Watson s'implique dans la réalisation du disque : il écrit des titres, joue de plusieurs instruments et co-produit l'opus. Herb Alpert est crédité en tant que producteur exécutif.
"I Miss Your Kiss" a droit à une sortie en single. Evidemment, nous sommes en 1981 et le funk prend le pas sur le disco...

Brown Sugar (12") - Jebadiah (1978)



Entre 1977 et 1978, Michael Zager est à son apogée : il rencontre un immense succès avec son groupe 'Michael Zager Band' et il écrit, arrange et produit pour plusieurs autres artistes et divers projets. Parmi ces projets figure 'Jebadiah', dont le lp "Rock 'N' Soul" paraît en 1978. Cet album est arrangé et produit par Michael Zager. Il reprend à la sauce disco plusieurs titres du groupe légendaire 'The Rolling Stones'. A cette époque, on ne compte plus les titres et les medleys qui remettent au goût du jour les succès des 'Beatles' et des 'Rolling Stones'. Zager a bien compris le filon... Alvin Fields, le compère de Zager, participe aux choeurs sur l'album "Rock 'N' Soul". Ensemble, les deux hommes ont notamment signé en 1977 l'immense succès "Let's All Chant" pour le 'Michael Zager Band'.

Stevie's Wonder - Street Corner Symphony (1975)



Le lp "Harmony Grits" du groupe 'Street Corner Symphony' n'est quasiment pas disco. Il est arrangé et conduit par Michael Zager, et produit par Michael Zager et Jerry Love. Zager participe à l'écriture d'un seul titre sur l'album.

One Sweet Night - Seawind (1977)



Originaires d'Hawaï, les membres du groupe 'Seawind' se basent aux USA pour la sortie de leur premier album en 1976, produit par Harvey Mason. Ils sont de retour en 1977 avec le lp "Window Of A Child". La majorité des titres de cet opus sont écrits par Bob Wilson, et les 'lead vocals' sont réalisés par Pauline Wilson. Le groupe signe les arrangements. Michael Zager est crédité en tant que co-arrangeur et producteur de deux morceaux disco-pop, "One Sweet Night" et "Countin' The Days". Les autres titres sont produits par Harvey Mason et Bob Wirtz.  
"One Sweet Night" est diffusé en single.

samedi 9 décembre 2017

The Flame In The Petals (12") - Yann Tregger Orchestra (1980)



Le musicien Yan Tregger, après avoir travaillé pour divers projets et artistes, sort en 1980 le lp "Love In Secret" sur le label 'Disques Ibach'. Il écrit les 6 titres qui composent l'album, dont ce très bon "The Flame In The Petals".

http://www.mediafire.com/file/p3x13yixrxjx7et/Yann_Tregger_Orchestra_-_The_Flame_In_The_Petals.mp3

Tchaka Tchaka Zuktu (12") - Ayla Algan (1978)



Actrice et chanteuse, la turque Ayla Algan nous propose en 1978 ce titre disco-oriental qu'elle co-écrit avec Erkan Ozerman, Burhan Gökalp et Yan Tregger. La direction musicale est de Tregger et la réalisation artistique de Léo Missir.
Le single sort en France, en Turquie, en Italie et en Espagne.

Deep Love - M.B.T. Soul (1977)



Le projet français 'M.B.T. Soul' grave deux albums en 1977 puis plus rien. Ces deux opus sont co-écrits et arrangés par Yan Tregger, et produits par Marc Bonifaci. Sur celui qui se nomme "Chase!", le titre "The Chase" occupe l'entière face A du disque et rappelle, par sa ligne de basse, sa rythmique et les instruments utilisés, le "Love In C Minor" de Cerrone. Sur la face B du lp sont gravés d'autres titres, parmi lesquels ce bon "Deep Love" qui est extrait en single. 

Flipper Dance - The "Pin Ball Machines" (197?)



C'est certain, ce single est sorti durant la période disco, mais en quelle année ? Ce n'est pas indiqué sur le disque. A l'entente de la mélodie et vu la pochette, je pencherais pour 1977. En tout cas, ce disque est complètement tombé dans l'oubli. Il a été produit par Marc Bonifaci et "Flipper Dance" a été co-écrit et arrangé par Yan Tregger.

Cool Feelin' - Major Symphony (1976)



Si la disco-soul a fait un carton aux USA avec un nombre incalculable de disques enregistrés, elle a également eu ses adeptes en Europe, et notamment en France par le biais du projet 'Major Symphony' qui a publié deux albums : "Prophetic Soul" en 1974 puis "Odyssea" en 1976. Ces deux opus ont été composés par Yan Tregger et produits par R. Spaar.

http://www.mediafire.com/file/vufzigq3dh8gz4b/major_symphony.mp3

Malaguena - Suite Espagnole Op. 45 (12") - G.M.T. Sound (1977)



Le disco-latino est à la mode en 1977, porté par l'emblématique groupe 'Santa Esmeralda'. De son côté, Yan Tregger remet au goût du jour le morceau "Malaguena" composé par le cubain Ernesto Lecuona. Le single sort en versions 7" et 12" en France mais aussi aux USA.

Adagio D'Albinoni - Strings Pickers (1976)



Ce single sort en France en 1976 sur le label 'Barclay'. Il repend le très célèbre "Adagio En Sol Mineur", appelé aussi "Adagio D'Albinoni", écrit en 1945 par Remo Giazotto et basé sur une oeuvre de Tomaso Albinoni, un compositeur baroque italien. La musique classique reprise en disco a vraiment le vent en poupe en 1976 grâce à Walter Murphy qui adapte la 5e Symphonie de Beethoven.
Un certain Ted Scotto est crédité à la co-écriture de cet "Adagio D'Albinoni" ainsi qu'à la direction musicale. Scotto est en fait Edouard Joseph Scotto Di Suoccio, qui prend aussi le pseudonyme de Yan Tregger. 
La réalisation artistique est de Philippe Monet.   

B.B.B. - Patsy And C° (1978)



Le single "B.B.B." sorti en France en 1978 a été co-écrit et arrangé par le musicien Yan Tregger.

To Be Or Not To Be - Pop Poetry (1975)



Sur une musique disco-soul composée par Yan Tregger, R. Jefferson lit le célèbre monologue d'Hamlet, tiré de la pièce de théâtre "La Tragique Histoire d'Hamlet, Prince De Danemark" écrite par le britannique William Shakespeare et dont la première représentation a très certainement eu lieu entre 1598 et 1601.
Le single a été produit par R. Spaar. 

mercredi 6 décembre 2017

It's All In The Bible - Snoopy (1979)



Etant donné que le groupe 'Boney M.' domine le marché du disco en Allemagne et figure en très bonne place dans tous les pays européens, il est tentant de surfer sur leur succès pour toucher, qui sait, le gros lot. Ainsi, en 1979, J. Eggermont produit pour le duo 'Snoopy' le single "It's All In The Bible" qu'il co-écrit avec A. Treffers et A.J. Britnell. Musicalement et vocalement, on croirait entendre 'Boney M.'. Le disque sort aux Pays-Bas, en Allemagne, en France ou encore en Espagne.
"It's All In The Bible" se retrouve également gravé en 1979 sur l'unique lp qu'enregistre 'Snoopy'.


Lady Loves To Dance - Senny De Leon (1980)



Après son single "Fly Your Love To Me" de 1979, Senny De Leon revient en 1980 avec "Lady Loves To Dance" écrit par Greenaway/Reed et produit par Bernt Möhrle.

I Gotta Go - Gale Stevens (1980)



Le "Knock On Wood" d'Amii Stewart, qui rencontre un immense succès, donne des idées à certains : Mike Wickfield (alias Mat Camison) le pompe pour offrir à Sheila "Seven Lonely Days" en version disco. Puis en 1980, ce sont Bernt Möhrle et Patti Unwin qui s'en imprègnent pour écrire ce single "I Gotta Go" interprété par Gale Stevens. Malheureusement, on a une sensation de déjà-vu : ce n'est qu'une fade et lointaine copie de "Knock On Wood"...

Hello Mr. Businessman - Le Angeli (1981)



Ces deux jumelles, pourtant immédiatement reconnaissables, semblent aimer avancer masquées... Ou bien est-ce à cause du manque de succès qu'elles changent à chaque fois de nom, afin de tromper l'auditeur ? Après 'Nadia E Antonella', 'The Kassettes' et 'Mokka', les voilà qui s'appellent en ce début des 80's 'Le Angeli'. Elles ont quitté l'Italie et sont depuis 1979 basées en Allemagne. 
Pour 1981, elles enregistrent deux singles : "Easy Lovin', Easy Livin'" et ce "Hello Mr. Businessman". Il est frappant de voir à quel point "Hello Mr. Businessman" se calque sur ce que fait le groupe de disco allemand 'Arabesque' : d'une part musicalement et vocalement, et d'autre part le titre renvoie au "Hello Mr. Monkey" que 'Arabesque' avait enregistré en 1977.   
"Hello Mr. Businessman" est écrit par Bernt Möhrle/P. Unwin/J. Daansen/P. Roselund, arrangé par Christian Kolonovits et produit par Bernt Möhrle.

Everyone's A Solo Dancer (12") - Mokka (1979)



Après avoir repris le standard "C'est Si Bon" en version disco, les deux jumelles du duo 'The Kassettes' quittent l'Italie et se rendent en Allemagne. Pour l'occasion, elles se rebaptisent 'Mokka' et enregistrent en 1979 le single "Disco Do Brazil" qui rencontre un certain succès. Tout naturellement, un second single suit : c'est "Everyone's A Solo Dancer", qui toutefois rencontre moins de succès que son prédécesseur.
"Everyone's A Solo Dancer" est écrit par Dietmar Kawohl/Fred Jay, et est produit par Kawohl. Il existe une version 7" et une 12".

C'est Si Bon - The Kassettes (1978)



Le titre "C'est Si Bon" a le vent en poupe en 1978 : il est repris en slow par Madleen Kane, mais aussi en disco par Rhoda Scott et par le duo 'The Kassettes'. En effet, depuis le succès en 1977 de "La Vie En Rose" de Grace Jones, il est de bon ton de reprendre en disco des standards de la chanson française. 
"C'est Si Bon" a été composée en 1947 par Henri Betti. Pour la petite histoire, c'est en regardant la vitrine d'une boutique de lingerie féminine que les premières notes lui sont venues en tête. Il a ensuite composé la mélodie en quelques minutes puis a pris rendez-vous avec le parolier André Hornez. Ce dernier lui a proposé une liste de dix titres pour la chanson, parmi lesquels "C'est Si Bon". C'est celui-ci que Betti a choisi. En 1948, plusieurs interprètes se sont emparés du titre, dont Yves Montand. Puis ont été réalisées entre 1949 et 1950 des versions en italien, en anglais et en allemand. Mais c'est surtout la version qu'en a fait Louis Armstrong qui a permis à "C'est Si Bon" de devenir un succès planétaire. 
En 1978 donc, Mario Vicari transforme le morceau en version disco et le fait enregistrer par deux jumelles qui prennent le nom de 'The Kassettes'. Le single est produit par R. Bianchi/M. Vicari. Disco oblige, les paroles sont chantées en français mais aussi en anglais. 

Disco Carmen - Grammophone Revival (1976)



Tous les connaisseurs le savent, la musique classique revisitée en disco explose en 1976 lorsque le musicien Walter Murphy remet au goût du jour le 1er mouvement de la 5e Symphonie de Beethoven.
La porte à présent grande ouverte, tout y passe : James Jacob arrange en disco "L'Amour Est Un Oiseau Rebelle", cette célèbre aria de l'opéra "Carmen" de Georges Bizet, qui date de 1875. Le single, produit par McEgling, s'intitule "Disco Carmen" et est diffusé en Allemagne, en Espagne, ou encore en France. Le label d'origine est 'Jupiter Records', fondé par Ralph Siegel : ainsi, tout porte à croire que "Disco Carmen" est une production allemande. De plus, les arrangements (notamment les vrilles de violons et le piano) se rapprochent des titres de la 'Silver Convention' basée en Allemagne.

Romeo And Juliet (12") - Walter Murphy (1979)



En 1976, le musicien Walter Murphy adapte en disco la 5eme Symphonie de Beethoven et envoie son enregistrement à diverses maisons de disques américaines. Il reçoit une réponse favorable de 'Private Stock Records', qui sera également le label du 'Michael Zager Band'. 
Murphy enregistre le lp "A Fifth Of Beethoven", et le titre éponyme est diffusé en single. C'est un véritable succès, puisque le morceau se classe n°1 au 'Billboard Hot 100'. Le single se vend à deux millions d'exemplaires, et le lp à 750 000. Murphy apparaît alors dans diverses émissions télévisées.
"A Fifth Of Beethoven" connaît une seconde vie en 1977 en étant intégré au film "Saturday Night Fever". La bande originale du film fera un véritable carton autour du monde et se vendra à plusieurs millions d'exemplaires.
Mais Walter Murphy ne se repose pas sur ce succès et grave en 1977 le lp "Rhapsody In Blue", puis en 1978 "Phantom Of The Opera". Toutefois, ces albums restent dans l'ombre de "A Fifth Of Beethoven".
En 1979, Murphy quitte 'Private Stock Records' et signe chez 'RCA'. Il enregistre le lp "Discosymphony" sur lequel il écrit certains titres comme ce "Romeo And Juliet". Il est également crédité en tant qu'arrangeur de l'album et co-producteur avec Jim Burgess. Le lp sort dans quelques pays mais le succès n'est pas vraiment au rendez-vous. Les singles extraits, "Mostly Mozart" et "Bolero", ne font pas de vagues non plus. C'est la fin d'une époque...
Ci-dessous, Walter Murphy joue "A Fifth Of Beethoven" :

  

mardi 28 novembre 2017

Them Changes (12" vocal version + 12" instrumental version) - Pierre Perpall (1978)



Pierre Perpall, c'est un peu le Bobby Farrell du Canada. Il enregistre en 1978 le single disco "Them Changes" écrit par B. Miles et arrangé par Jacques Laflêche. Le 'disco mix' est de Michel Daigle et François L'Herbier.
Dans la vidéo ci-dessous, on peut voir Pierre Perpall se déhancher sur un plateau TV tout en interprétant "Them Changes" : 



Crème Soufflée (12") - Purple Flash (1981)



Pierre Perpall écrit et produit en 1981 ce single, qui est diffusé en versions 7" et 12" au Canada mais aussi en France.


We Should Have Danced All Night (12") - Tamara (1980)



Dans le groupe disco canadien 'Bombers', Tamara Lorincz officie en tant que chanteuse. Elle ira jusqu'à sortir en 1980 son propre lp disco, "Magic Dancer", produit par Vincent Ciambrone. Cet album est une réussite, et il reste étonnamment disco pour 1980, année où pourtant le disco chute littéralement avec des titres aux mélodies et aux arrangements plutôt fades, sans compter qu'il s'embourbe dans un mélange de funk, de rock et de new wave, pas toujours du plus bel effet. Mais heureusement, l'album de Tamara évite tout ça.
B. Perri participe largement à l'écriture des titres du lp. Il signe ce "We Should Have Danced All Night" avec E. Fulcro. Les arrangements sont confiés à André Rousseau.

Learn To Love Again - Pussycats (1980)



L'album canadien "Leather And Romance" du projet 'Pussycats' est assez obscur. B. Perri a co-écrit certains titres, dont ce "Learn To Love Again". Les arrangements et la production du lp reviennent à Peter DiMilo, qui est un grand nom de la scène disco canadienne : il travaille notamment pour Ann Joy, 'The Erotic Drum Band', ou encore 'Nightlife Unlimited'. 

Does It Feel Good (12") - Jump (1979)



Single canadien écrit par B. Floriani et Peter DiMilo. Produit par DiMilo.

Dance In America (12") - Boogie People (1979)



Dominic Sciullo et Vincent Ciambrone produisent en 1979 le lp "Boogie People" qui contient 4 morceaux, tous écrits par Bruno Perri, Yves Charbonneau et Nab Art. Les arrangements sont de Vic Vogel. L'album est enregistré à Montreal. "Dance In America", le titre qui ouvre le lp, est diffusé en single.

Popcorn (12") - Pop Cycles (1982)



"Popcorn" est un morceau écrit à l'origine en 1968 par G. Kingsley. En 1972, le groupe 'Hot Butter' en fait sa propre version et rencontre un grand succès. Dès lors, les reprises vont s'enchaîner à toutes les sauces. Au Canada en 1982, Dominic Sciullo produit en single une version electro-disco de "Popcorn" pour le projet 'Pop Cycles'.

lundi 20 novembre 2017

Farrah (12") - The Good, The Bad And The Funky (1977)



En 1976 déferle sur les écrans des foyers américains le feuilleton "Charlie's Angels". Parmi les trois actrices choisies pour incarner ces "Drôles De Dames", c'est Farrah Fawcett qui hypnotise le public. Elle n'a pas encore 30 ans et son charme exceptionnel la propulse au sommet. Elle forme avec son mari Lee Majors un couple qui a tout pour plaire. 
Ce que l'on sait moins, c'est qu'avant d'être actrice, Farrah a étudié l'Art à l'Université du Texas. Elle n'est donc pas réellement la blonde écervelée qu'elle incarne dans "Charlie's Angels". D'ailleurs, elle décide de quitter le feuilleton après la saison 1. Elle souhaite se tourner vers le Cinéma. Toutefois, sa carrière sur grand écran s'avérera quelque peu décevante.
En 1978, elle tourne dans "Somebody Killed Her Husband", en 1979 dans "An Almost Perfect Affair" et "Sunburn", en 1980 dans "Saturn 3". Elle continuera à tourner dans quelques films jusque dans les années 2000. 
Aux "Golden Apple Awards" de 1976, elle est nommée au prix de l'artiste de l'année. Puis en 1977, elle est nommée au prix de la meilleure actrice dans une série dramatique pour "Charlie's Angels" lors de la prestigieuse cérémonie des "Golden Globes". Enfin, toujours en 1977, elle est lauréate du prix de la meilleure performance féminine dans un nouveau programme TV aux "People's Choice Awards".
Farrah est donc l'icône incontournable de cette seconde moitié des 70's. C'est d'ailleurs si vrai que dans le film disco "Saturday Night Fever", son poster trône en bonne place dans la chambre de Tony Manero (alias John Travolta). Ce magnifique poster, sur lequel Farrah pose en maillot de bain, se vendra à plusieurs millions d'exemplaires autour du globe.
En France, ce n'est qu'en janvier 1978 que débarque sur les écrans la saison 1 du feuilleton "Charlie's Angels", rebaptisé "Drôles De Dames". A cette époque, Farrah a déjà arrêté de tourner dans la série. Elle se rend en mai 1978 au Festival de Cannes pour y présenter son film "Somebody Killed Her Husband". Elle est assaillie par la foule en délire.
Farrah est si populaire dans les 70's qu'un titre disco lui est même dédié en 1977. Ce moreau nommé simplement "Farrah" est écrit par Emilio Fulcro et Bruno Perri. Les arrangements et la production sont de Perri. Le single sort au Canada.


http://www.mediafire.com/file/xsk04vwa439r8sa/THE_GOOD%2CTHE_BAD_%26_THE_FUNKY_-_FARRAH_1977.mp3

Drôle De Dame - Marie Chaptal (1979)



La série télévisée "Charlie's Angels" ("Drôles De Dames" en français), est l'une des plus populaires de la période disco, et l'une des plus représentatives de cette époque. Si vous souhaitez en savoir plus sur la série, vous pouvez lire cet article du blog : Charlie's Angels, la série culte des années disco.
En 1979, la chanteuse Marie Chaptal, dont la voix ressemble étrangement à celle de France Gall, enregistre le single "Drôle De Dame". Ce titre disco aux accents funk-soul fait référence au feuilleton du même nom. Il est écrit par Jean-Marie Hauser et Marie Chaptal. La réalisation et la production sont de Hauser. 

Discover Me (And You Will Discover You) - Margie Joseph (1978)



C'est en 1978 que la chanteuse américaine Margie Joseph enregistre le lp "Feeling My Way". Outre sa sublime pochette, cet album nous offre un bon morceau disco, ce "Discover Me (And You Will Discover You)", qui est le dernier titre de la tracklist. Tous les morceaux du lp sont écrits ou co-écrits par Johnny Bristol, qui est également crédité en tant que co-arrangeur et producteur de l'album.